Anny SchneiderAuteure et Herboriste

La culture nous rend meilleurs

Depuis toujours, la culture a créé des liens, 
Même avant la religion, elle a rallié les humains,
Par le bon sens, la sagesse et les traditions,
Sans oublier les coutumes, le folklore et les dictons.

Tout ceci, d'âge en âge, de mère en fille,
S'est propagé, perpétué et retransmis,
D'un clan à l'autre, de famille en famille.
Ainsi chaque peuple et chaque groupe ethnique
A sa propre musique, sa langue et son univers symbolique.

Vous-mêmes, Français d'Amérique, vous êtes uniques
Et quoiqu'en disent les cousins d'Outre-atlantique,
Vous êtes restés très proches de vos sources, 
Car en vérité, ce qui sort de votre bouche
Est certes une langue venue du passé, mais tout à fait actualisée,
Largement enrichie par les impulsions de la modernité.

Je vous l'affirme encore, chers amis natifs d'ici,
Vous n'avez rien à envier à la vaste majorité,
De ce continent immense qui s'est laissé niveler mur à mur 
Par la langue « chewing-gum » qui domine tous les discours,
Dans le gigantisme de la grande illusion matérialiste.
Toutefois, gardez-vous bien d'être nombrilistes.
Car vous-mêmes êtes des mélanges de promenade,
Rejetons de réfugiés du vieux monde même is, de longue date.

Sachez rester ouverts à l'autre et son langage particulier
Respectez la biodiversité, en culture comme en agriculture,
Pour enrichir de ferments nouveaux votre terreau si menacé.
Après tout : « For business or for love,It can be much fun and usefull ,to speak properly this language,isnt'it ? »
Ou encore : «  Es muy bien de comprende la lengua viva del pueblo de todo America del centro Y del Sur, cierto que Si ! »
Et même : « Warum nicht im wahren Text, Goethe's Geist und Sinn, versuchen zu begreifen? »
Je m'arrête « drêtte » là, de parler en langues étranges,
Car, à part France Arbour, qui me suit sûrement, 
Je ne veux pas tous vous perdre, assurément ,
Même si, avec le radar de l'esprit bien ouvert,
Par le cœur aussi, on comprend bien plus qu'on pense…

Mais pour moi qui viens d'Alsace et dont le peuple perd son âme 
En même temps que sa langue, je peux dire ça tout haut :
N'ayez pas peur, au contraire, soyez fiers
De perpétuer la belle langue de vos grands-pères
Et toute la finesse qui vient avec, bien au-delà du goût amer 
Que laissent les discours linéaires et la médiocrité qui s'en suit
Il reste beaucoup à faire, y compris à Granby,
Pour vivifier adéquatement les esprits,
De trop nombreux individus englués dans l'ignorance 
Et le silence qui rend vaine leur propre existence.

Contre le néant, il existe un puissant remède aux multiples aspects :
C'est la Culture dans toute sa splendeur et sa grande diversité :
Quantités de bons films et plusieurs rares émissions de radio et télé,
Théâtre, peinture, poésie , journaux et littérature,
Dessin, danse, musique et sculpture,
Conférences, cours au Cégep, éducation permanente ; 
Il n'y a plus d'excuse facile à l'ignorance latente,
Chacun peut évoluer à son rythme et ses moyens,
Et trouver sa façon bien à lui de grandir dans la réflexion
De ce que ça signifie d'être humain et sensible, dans le fond.

Pour mieux se comprendre et autant se connaître, 
C'est certain que la culture en action fait partie des bons moyens,
Et comme pour la plante agit un engrais organique,
Elle élève l'esprit en faisant jaillir les fleurs de l'imaginaire,
Et bien au-delà d'un simple délire égocentrique, 
Je le crois vraiment : la culture aide à vaincre la peur,
Et oui, c'est sûr : la culture nous rends vraiment meilleurs !

Un magnifique site web réalisé par Saïvann